Antipasti

Hier matin, samedi, je suis allée retrouver Laura, mon ancienne collocataire, pour me rendre avec elle au Brunnenmarkt. Le Brunnenmarkt est un marché populaire de Vienne, qui a lieu du lundi au samedi le long de la Brunnenstraße, à Ottakring (le 16ème arrondissement de Vienne), à une vingtaine de minutes à pied de chez moi. Je reviendrai plus en détail sur le marché en lui même, et je ne manquerai pas de la comparer avec le Naschmarkt, un autre marché beaucoup plus touristique, dans un prochain article qui ira directement dans la catégorie des petites vadrouilles.

Il faut dire que faire le marché me manquait beaucoup, j’étais habituée à y aller tous les mardis matins quand j’étais à Rennes, pour faire les courses pour toute la semaine : légumes, fruits, fromage, pain, viande, il y avait tout ce qu’il fallait. Ici, j’ai pris l’habitude de faire des petites courses de temps en temps, en rentrant du travail.

En fait, je ne peux pas vraiment me permettre d’acheter trop de choses car la vie en colloc ne permet pas d’étaler ses courses partout dans la cuisine, surtout quand on est six dans l’appartement! Comme dans l’Auberge Espagnole, on a tous un étage du frigo, un compartiment dans l’étagère, et pas un centimètre de plus. J’adore voir ce que mes colocataires ont dans leurs compartiments, car nos habitudes alimentaires ne sont pas tout à fait les mêmes. J’aime aussi tout particulièrement la règle de l’appartement selon laquelle tout ce qui est posé sur la table de la cuisine est pour tout le monde. Je me suis fait avoir une fois, lorsque Marlene, une amie, est venue manger chez moi et que nous avons oublié le gâteau qu’elle avait apporté sur la table de la cuisine : lorsque je suis revenue, une petite souris était passée par là et en avait prélevé une part! C’est le jeu, et je trouve ça particulièrement joli comme règle.

Notre cuisine n’est pas très grande mais c’est le seul espace commun à tous les colocataires. Un des murs est peint en un rouge sombre, qui rend la pièce très agréable, en plus des chaises dépareillées et du banc énorme (que je soupçonne d’avoir été volé dans la rue, car il ressemble étrangement aux bancs publics Viennois, mystère, mystère). Bref, c’est une cuisine conviviale, on s’y croise, on s’y attarde, tout dépend de l’emploi du temps de chacun. Malheureusement, on ne peut pas manger ensemble tous les soirs, chacun cuisine pour soi, car à six on est presque une famille nombreuse!

Hier soir, j’ai donc décidé d’investir cette pièce pour moi toute seule afin de cuisiner et de vous faire partager cette super recette que je tiens (roulement de tambour) encore de mon ancienne colocataire, Laura! Quelle jeune fille pleine de ressources, me direz-vous, et vous avez raison! Laura aime particulièrement faire des brunchs le dimanche matin, ses parents ou des amis lui rendent souvent visite à ce moment là, et ce n’est pas étonnant car ses brunchs sont délicieux! Une des recettes phares de ses brunchs est une recette d’antipasti. J’ai bien conscience qu’antipasti veut tout et rien dire, mais ça veut souvent dire « cher » et « compliqué ». Hé bien non! La recette que je vais vous montrer est très simple et pas chère du tout! Et puis c’est une satisfaction personnelle de pouvoir servir ces antipasti faits maison pour le brunch du dimanche matin.

IMGP3517

Pour cette recette, j’ai acheté tous les légumes ou presque au marché. La langue Autrichienne diffère sensiblement de l’Allemand dans certains cas, et particulièrement lorsqu’il s’agit des légumes. Les tomates qui sont des « Tomaten » en allemand deviennent de délicieuses « Paradeiser » en autrichien. Alors que les Allemands disent « Aubergine », comme en français, les Autrichiens disent « Melanzani ». Si cela sonne italien à votre oreille, les courgettes vont également vous apporter un peu de soleil de Sicile puisqu’en Allemagne comme en Autriche on les appelle « Zucchini ». J’ai donc acheté tous ces légumes au marché (à l’exception des tomates cerises et des champignons), ainsi qu’un magnifique plan de romarin (pour 2€50!) et de la féta grecque vendue en vrac.

IMGP3483

Antipasti

Préparation : 15 minutes – Cuisson : environ 30 minutes – Repos : de quelques heures à une nuit

Ingrédients

– 2 poivrons, un rouge et un jaune

– 5 petites courgettes ou 2 grandes

– 3 petites aubergines ou 1 grande

– une dizaine de petits champignons de Paris

– une dizaine de tomates cerises

– féta

– romarin & basilic frais

– huile d’olive

.

Préparation

Mettez le four à préchauffer à 200°C.

Commencez par les poivrons, car ce sont eux qui nécessitent le plus de cuisson. Coupez-les en deux, épépinez-les, puis coupez-les en morceaux d’environ deux ou trois centimètres.

IMGP3494

Mettez les morceaux de poivron dans un saladier avec quelques brins de romarin et de l’huile d’olive. Mélangez bien pour recouvrir les légumes avec l’huile.

IMGP3496

Disposez les légumes sur une plaque du four recouverte de papier sulfurisé et mettez au four.

IMGP3497

Pendant ce temps, coupez les courgettes et les aubergines en tranches épaisses. Coupez le bas du pied des champignons et nettoyez-les légèrement.

IMGP3502

Procédez comme pour les poivrons : placez les légumes dans un saladier avec de l’huile d’olive et du romarin, puis disposez les sur une plaque et enfournez.

IMGP3500

IMGP3505

Vous pouvez mélanger les légumes, ajouter un peu d’huile d’olive lorsqu’ils sont sur la plaque. Vous pouvez également mettre votre four sur « grill » pour quelques minutes pour bien saisir les légumes. Ensuite, c’est à vous de juger quand ils sont cuits, il faut compter environ 20/30 minutes de cuisson. Ils doivent être légèrement mous, mais ne doivent pas se défaire et partir en purée. Lorsqu’ils sont cuits, sortez-les du four et laissez-les refroidir.

Pendant que les légumes cuisent ou refroidissent, coupez des tomates cerises en quartier et la féta en petits morceaux. Placez les tomates et la féta avec quelques feuilles de basilic frais dans un saladier, assez grand pour contenir tous les légumes.

IMGP3507

Lorsque tous les légumes sont froids, mettez-les dans le saladier avec les tomates et la féta, mélangez bien. Placez au frigo pour plusieurs heures, voire une nuit entière si possible.

Le lendemain, pour le brunch ou pour l’apéritif, vous pouvez servir ces légumes dans une petite assiette, avec un peu de pain. Moi, j’ai acheté hier du pain turc qu’on appelle ici « Fladenbrot », un pain très plat et très moelleux. C’est parfait pour manger avec ces petits antipasti.

IMGP3514

Cela fait trois fois que je réalise cette recette et à chaque fois elle est différente! Suivant vos goûts vous pouvez ajouter plus de poivrons, supprimer les aubergines, ou ajouter de la mozzarella! Dans tous les cas ce sera un succès, avec le goût des légumes grillés au four, du fromage et le parfum de l’huile d’olive. Vous pouvez ensuite déguster ces petits antipasti pendant plusieurs jours en les conservant au frigo (dans le bon compartiment!).

– Je vous souhaite à tous un bon appétit! Et je remercie encore Laura pour cette recette, et pour m’avoir accompagnée au marché hier matin 🙂

Publicités

3 réflexions sur “Antipasti

  1. Pingback: Naschmarkt & Brunnenmarkt : les marchés de Vienne | Les petits trucs de Lucile

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s